16.04.21 / nouvelles

Sugar Mobile déçu Le CRTC fait de nouveau passer les grands opérateurs de télécommunications et de câblodistribution avant les consommateurs

Nouvelles
Hero
TORONTO - 15 avril 2021 - Sugar Mobile - longtemps empêchée d’offrir des services sans fil abordables aux consommateurs - est découragée par la décision de l’organisme de réglementation fédéral de se rallier aux grands opérateurs de télécommunications et aux câblodistributeurs régionaux avant de promouvoir la concurrence, l’abordabilité, les intérêts des consommateurs et l’innovation.

« Les Canadiens paient des tarifs sans fil parmi les plus élevés au monde », déclare Samer Bishay, président et chef de la direction de Sugar Mobile. « Le rachat proposé de Shaw par Rogers ne fera qu'empirer les choses et le CRTC a déclaré explicitement aujourd'hui qu'il n'avait pas pris en compte la fusion Rogers / Shaw dans cette décision, car elle a été annoncée après la fermeture du dossier sur l'instance MVNO. La décision du CRTC d’aujourd’hui ne soulage pas du tout les clients sans fil. En effet, la décision repose sur des faits déjà obsolètes car ils ne tiennent pas compte de la fusion Rogers / Shaw. »

Le CRTC - Conseil canadien de la radiodiffusion et des télécommunications - a effectivement interdit les opérateurs de réseaux mobiles virtuels (MVNO) au Canada à moins qu'ils investissent dans l'infrastructure et le spectre du réseau, ce qui va à l'encontre de la notion d'opérateur de réseau « virtuel ». Les MVNO sont depuis longtemps un élément essentiel d'une saine concurrence du sans-fil aux États-Unis et dans d'autres marchés du sans-fil dans le monde.

« Cette décision est vraiment une décision anti-MVNO. Il permet aux acteurs régionaux du sans-fil comme les câblodistributeurs Vidéotron, Cogeco et EastLink et Ice Wireless dans le Grand Nord canadien de se déplacer sur Bell, Telus et Rogers pendant sept ans pendant qu’ils construisent des réseaux sans fil en double », déclare M. Bishay. « Le concept de MVNO, de véritable choix du consommateur et de prix équitables a été écrasé au Canada.»

Sugar Mobile, un MVNO appartenant à Iristel Inc., un opérateur de réseau canadien basé sur des installations, a stimulé cette bataille réglementaire après le lancement d'un service de voix et de données sans fil à 19 $ par mois en 2015, avant d'être arrêté plusieurs mois plus tard par le CRTC à la demande de Rogers, Bell et Telus. Le gouvernement fédéral a ensuite demandé au CRTC de se pencher à nouveau sur l'industrie du sans-fil et ses règlements.

« Cette décision étouffera l'innovation et la concurrence au Canada », dit M. Bishay. « Sur les marchés du monde entier, nous avons vu les MVNO stimuler la concurrence et le choix des consommateurs sans nuire aux compagnies de téléphone en place. En effet, de nombreux opérateurs historiques connaissent une croissance à mesure que leur utilisation du réseau est optimisée. »

Dans son communiqué de presse, le CRTC « met en place des mesures pour stimuler davantage la concurrence du sans-fil mobile pour les Canadiens » et sa décision offrira « aux Canadiens plus de choix et des options abordables », mais le diable est dans les détails, pas dans la façon dont l'histoire est racontée, Ajoute M. Bishay.

« Pour une raison quelconque, le CRTC suspend son chapeau aux acteurs régionaux - les câblodistributeurs - pour offrir une concurrence sans fil significative et interdire les vrais MVNO qui ont apporté une concurrence réelle et durable du sans fil à d'autres pays», dit M. Bishay.

« Parler pour parler ne coute rien, à moins que ce ne soit à travers un téléphone Bell, Telus ou Rogers », dit M. Bishay. "Il semble que ce sera la même chose sur les téléphones sans fil des autres câblodistributeurs aussi."


Pour plus d'informations:

Relations avec les médias Sugar Mobile
416.800.0010
pr@iristel.com

 


Derniers Nouvelles messages